Etude: la fibromyalgie dans le cas de la résistance aux hormones thyroïdiennes

Au mois de mai 2000 à Grenoble, France, dans le cadre d’une conférence organisée par « French Fibromyalgia Association of Région Rhône-Alpes », le docteur John C. Lowe a fait une présentation concernant ses recherches dans le domaine de la fibromyalgie.

Il a affirmé qu’à la fin des années ’80, il avait observé pour la première fois que les patients qui souffraient d’érythrose, avec fibromyalgie (avec des résultats normaux pour les tests de sang ayant pour but de faire les déterminations thyroïdiennes) avaient les mêmes symptômes que les patients ayant du hypothyroïdisme.  

A la recherche d’une réponse, dr. Lowe a contacté finalement les chercheurs qui étudiaient les cas de résistance aux hormones thyroïdiennes. Un de ceux-ci était Steve Usala, le premier à établir la liaison qui existait entre le gène c-erbAß et une résistance aux hormones thyroïdiennes.  Il a été également le premier a identifier l’existence d’une mutation concernant ce gène. Entre temps, on connaît plus de 100 mutations différentes en association avec ce gène.

A la suite de ces études, dr. Lowe et ses collègues ont démarré en 1990 un traitement au T3 only administré à 77 patiente avec fibromyalgie qui souffraient d’érythrose.

Ces mesures thérapeutiques ont eu pour base l’hypothèse énoncée par dr. Lowe dans le sens que les patients en question souffraient en partie d’une réaction cellulaire aux hormones thyroïdiennes.  

En total, 77 patients qui souffrent de fibromyalgie ont été traités par l’administration de T3 only:

– Pour 19 patients = 25%, l’administration de T3 only n’a pas été utile dans le traitement de la fibromyalgie.  
– Pour 58 patients = 75%, les symptômes de la fibromyalgie se sont améliorés de manière significative, dans un poids différent, à la suite de l’administration de T3 only.

Dans le cas de ces 58 patients, qui ont subi une amélioration de la fibromyalgie par l’administration de T3, on a mesuré avec un algomètre la sensibilité au niveau des 18 tender points (points de douleur) spécifiques avant et après l’administration du traitement au T3 only. A cette occasion, on a constaté une amélioration significative de la limite de perception de la douleur ressentie par les patients qui ont bénéficié du traitement au T3 only.

Les doses effectives de T3 only ont été comprises entre 75 mcg et 150 mcg T3.  

La plupart des patients ont manifesté une amélioration des symptômes avec des doses comprises entre 81,25 mcg et 100 mcg par jour.

Après cette première étude, dr. Lowe et ses collègues ont continué à traiter les patients qui souffraient d’érythrose, qui présentaient de la fibromyalgie par l’administration de T3 only, car ils sont partis de l’idée que les patients avec fibromyalgie présentent, pour la plupart, une résistance aux hormones thyroïdiennes.

Dr. Lowe et ses collègues ont constaté qu’environ 75% du total des patients qui souffraient d’érythrose avec fibromyalgie ont bénéficié, à la suite de l’administration d’un traitement au T3 only, d’une amélioration significative ou même la disparition complète de la fibromyalgie dont ils souffraient.

Le traitement de la fibromyalgie comprend, en plus de la T3 only en doses sur-physiologiques (thérapie à dose élevée), une alimentation saine, des suppléments alimentaires, des mesures thérapeutiques assurées par un physiothérapeute et la renonciation aux médicaments dont la nature ralentissait le processus métabolique.

Dr. John C. Lowe souligne que la plupart des patients ont besoin d’une dose sur-physiologique (thérapie à dose élevée) à la T3 only.

Dr. Lowe et ses collègues ont la conviction que les patients avec fibromyalgie qui réagissent de manière positive aux doses sur-physiologiques de T3 only souffrent d’une résistance aux hormones thyroïdiennes.

Selon l’avis de dr. Lowe, la présence de quatre critères est nécessaire pour l’existence d’une résistance aux hormones thyroïdiennes:

1. Le patient souffre d’érythrose depuis le début du traitement à la T3 only. Euthyerose = aucun test sanguin concernant la fonction thyroïdiennes, y compris un test de stimulation TRH, ne met en évidence la présence d’un hypothyroïdisme.
2. Les symptômes du patient mettent en évidence une amélioration significative ou la disparition des symptômes associés à la fibromyalgie, par l’administration de doses sur-physiologiques de T3 only.
3. Après la fin du traitement à la T3 only, le patient présente un niveau extrêmement élevé de la concentration de T3 libre dans le sang.
4. En dépit du niveau T3 libre élevé, le patient ne présente pas des signes concernant la présence d’une thyréotoxicose du tissu (hyperthyroïdisme extrême), tous les tests de biochimie avec un EKG serial, sérum et urine, ainsi que les ostéodensiométries ont eu des résultats normaux.

Source

http://www.langtfedtliv.dk/doc/lowefibromyalgifrankrig.pdf

Un autre article sur la fibromyalgie

Dr. John Lowe: Traitement d’une fibromyalgie à la T3 only

Rapports concernant l’expérience accumulée à l’égard de la T3 only en association avec la fibromyalgie

Etude la fibromyalgie: la température basale et le métabolisme présentent des valeurs trop réduites

Le taux métabolique de repos dans le cas du hypothyroïdisme