Le taux métabolique de repos dans le cas du hypothyroïdisme

Dr. John C. Lowe a utilisé un calorimètre indirect MedGem pour mesurer le Resting Metabolic Rate, afin de mesurer le taux métabolique de repos (Resting Metabolic Rate) des patients. Le taux métabolique de repos (RMR) est, dans tous les cas, réduit dans le cas du hypothyroïdisme, raison pour laquelle elle peut représenter un instrument approprié pour le suivi de la fonction thyroïdienne.

Normalement, les mesures RMR sont réalisées soit par l’intermédiaire de la calorimétrie indirecte ou sont déterminées sur la base des formules.

Dans le cas de la calorimétrie indirecte, on mesure la quantité d’oxygène émise, consommée par une personne. Sur la base de cette quantité, on détermine ensuite le taux énergétique individuel par personne.

Lors de la mesure du RMR, un patient doit rester au moins 20-30 minutes sur un fauteuil tapissé, dans une chambre avec une température agréable et une lumière chaude.

Le patient doit bénéficier d’une relaxation profonde. A cet effet, dr. Lowe a recommandé que les patients écoutent sur un CD ou une casette, en fonction de leur choix, de la musique ou des sons relaxants.

Dr. Lowe a affirmé qu’il est essentiel pour une relaxation profonde que les patients soient dans une position horizontale car, dans le cas contraire, la musculature posturale et le système nerveux sympathique ne peuvent pas se relaxer suffisamment et il n’est pas possible de déterminer le taux métabolique effectif de repos à l’aide du calorimètre. Dans le cas contraire, celui-ci est trop élevé.

Erreurs dans le cas de la calorimétrie indirecte

Les erreurs suivantes apparaissent fréquemment au moment de mesurer le taux métabolique en régime de repos (RMR):

Le patient est assis pendant le parcours de l’intervalle de relaxation et pendant la réalisation des mesures.

Le patient bénéficie d’un intervalle insuffisant de relaxation de 5-10 minutes.

Le patient ne peut pas se relaxer profondément dans une chambré insuffisamment chauffée ou dans laquelle il y a des forts bruits de fond de la clinique.

Le taux métabolique de repos (RMR) est mesuré à un niveau trop élevée à l’aide du calorimètre.

Ces erreurs qui peuvent être évitées facilement sont cependant fréquentes dans les cliniques, constate dr. Lowe.

La calorimétrie indirecte présente de l’utilité dans le dosage des hormones thyroïdiennes

Les premiers tests thyroïdiens ont été effectués à l’aide d’une machine qui détermine le taux métabolique des patients, tel que vous pouvez lire dans mon article « Comment la TSH est devenue le standard de base ».

A présent, des équipement beaucoup plus précis sont disponibles à cet effet. MedGem représente, par exemple, un calorimètre indirect certifié par la FDA pour l’utilisation clinique. Celui-ci este recommandé également pour l’utilisation privée, car c’est un appareil petit, facile à manœuvrer. En ce qui concerne MedGem, une étude concernant la précision des mesures, est même disponible.

Vu que nous avons lu chez dr. Lowe que la température basale, selon Broda Barnes, n’est pas utile dans le cas de tous les patients pour équilibrer de manière utile la glande thyroïdienne avec l’administration d’hormones, la mesure individuelle du taux métabolique de repos (RMR) représente un instrument sur et testé afin de pouvoir déterminer la dose individuelle à l’aide des hormones thyroïdiennes.

Surtout dans le cas des personnes ayant une résistance aux hormones thyroïdiennes – par exemple dans la forme dans laquelle elles apparaissent souvent lors de la fibromyalgie – la calorimétrie indirecte représente la solution pour déterminer une dose qui ne constitue pas une dose excédentaire ou insuffisante.

Dr. John C. Lowe n’a pas utilisé cette méthode dans son cas seulement – lui aussi, il souffrait d’une résistance aux hormones thyroïdiennes – mais aussi dans le cadre de son activité quotidienne dans la relation avec les patients qui souffraient d’affections thyroïdiennes.

Sources

http://web.archive.org/web/20101030192316/http://drlowe.com/QandA/askdrlowe/metabolismtesting.htm#January%209,%202005

http://web.archive.org/web/20101031012847/http://drlowe.com/clincare/rmr/metabevalrecord.htm

Autres articles

Dans cet article, dr. Lowe a rédigé des instructions détaillées pour préparer le teste RMR, ainsi que pour effectuer le test RMR.

Etude la fibromyalgie: la température basale et le métabolisme présentent des valeurs trop réduites

Comment le test TSH est devenu le standard de base

Pourquoi la température basale n’augmente-elle pas?